Les dernières acquisitions de la BMC

Les dernieres acquisitions de BMC_1Plus de 500 nouveaux ouvrages ont été livrés à la bibliothèque Monique Calixte ces dernières semaines. Du fonds Littafcar au programme Média de FOKAL en passant par le bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), plusieurs instances ont contribué à ces nouvelles acquisitions de la BMC.

Ainsi, une section spéciale de photographie a été inaugurée à la bibliothèque le 23 avril dernier en présence de représentantes de la Communauté Wallonie Bruxelles (Belgique) qui a financé la création de cette section via le Fonds EWA. Elle comprend actuellement 240 titres. Le don du bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets comprend non seulement des ouvrages de littérature et d’essais (env. 200 titres) mais aussi des documentaires sur différents sujets.

Bandes dessinées, littérature d’Afrique, histoire de la photographie, environnement, sciences et technologies…les domaines sont divers. Nouvèl FOKAL vous donne un aperçu des dernières acquisitions de la BMC à travers quatre de ces ouvrages !

Les dernieres acquisitions de BMC_2Système éducatif et inégalités sociales en Haïti. Le cas des écoles catholiques. Cet ouvrage de 524 pages publié aux éditions L’Harmattan en 2006 par le docteur en sociologie Louis Auguste Joint, se présente comme « un outil nécessaire pour toutes les personnes qui cherchent à comprendre le système éducatif et les contradictions de la société d’Haïti… ». Il retrace l’évolution du système éducatif haïtien en analysant sa logique inégalitaire, la dichotomie français/créole, religion chrétienne (catholicisme et protestantisme) et vaudou. L’auteur analyse comment l’enseignement haïtien est basé sur une logique d’inégalité des chances scolaires, et cette logique serait renforcée par les pratiques des écoles catholiques qui remplissent un rôle déterminant dans le fonctionnement du système éducatif. Louis Auguste Joint est un ancien instituteur en Haïti, professeur de philosophie et de sciences sociales en France.

Les dernieres acquisitions de BMC_3Construire en bois, publié chez les Presses polytechniques et universitaires romandes pour la première fois en 1994, en est à sa troisième édition, celle de 2007. Un ouvrage collectif de deux ingénieurs et trois architectes : Michael Volz, Wolfgang Winter, Thomas Herzog, Julius Natterer et Roland Schweitzer, traduit en français pour la présente édition. Il se pose comme une référence de la construction en bois. Les avantages de la construction en bois restent sous-estimés de nos jours et peu de procédés subissent autant de préjugés négatifs et infondés de la part des maitres d’ouvrage, des assureurs et des planificateurs. Exhaustif, synthétique et abondamment illustré par de nombreux exemples construits, ce nouveau volume « Construire en bois » de 375 pages constitue un véritable outil indispensable pour tous les acteurs de la construction.

Les dernieres acquisitions de BMC_4Le comptoir de Juda est le troisième tome des Passagers du vent du scénariste et dessinateur français François Bourgeon. Cette bande dessinée a été publiée de novembre 1980 à mai 1981 dans le magazine français de BD, Circus, puis en album chez les éditions Glénat. Les Passagers du vent est une série de bande dessinée historique. Elle présente les aventures abracadabrantes et tragiques d’Isa, une noble dont a volé l’identité et qui rencontre un navire de la Marine royale britannique, Hoel, un gabier à qui elle sauve la vie. L’histoire a pour cadre la mer au XVIIIe siècle. Arrivée à Dahomey, elle embarque sur un négrier, La Marie-Caroline qui repart pour Saint-Domingue avec à son bord le « bois d’ébène », c’est-à-dire les esclaves. Ces derniers se mutinent mais leur révolte est réprimée dans un bain de sang. L’arrivée à Saint-Domingue sera déterminante pour Hoel et Isa.

Les dernieres acquisitions de BMC_6Aftermath, du photographe américain Joel Meyerowitz est un imposant livre (11*14,5 pouces) de photographie de 350 pages sorti chez les éditions Phaidon à New York en 2006. Il présente des images d’archive extraordinaires de Ground zero après les attentats du 11 septembre 2001 à New York. Alors que tous les photographes qui le voulaient ne pouvaient pas accéder au site, suite à sa persévérance, Joel Meyerowitz est devenu le seul photographe à avoir fréquenté le site et à décrire sa transformation au cours des neuf mois qui ont suivi les attaques. Ces images – entrecoupées de souvenirs personnels et les histoires de ceux qui ont travaillé sur le site- exposent la ruine physique et la force émotionnelle, les moments de courage, de compassion et de solidarité qui se sont produits là-bas. Joel Meyerowitz a étudié la peinture et l’illustration médicale à Ohio State University. Son travail fait partie des collections du Museum of Modern Art et le Whithney Museum of American Art entre autres.

Source: Fokal.org

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s