Exposition photographique  »Leta » au Champs-de-mars

Exposition_LETA-STATE_ 1A travers une trentaine de photographies, une installation d’art et un livre traduit en créole, le public est invité à questionner la position de l’État dans la société haïtienne à partir du 25 avril 2014. Il s’agit du projet STATE-LETA réalisé par le photographe italien Paolo Woods, installé aux Cayes depuis 2010, et le journaliste suisse, Arnaud Robert. Après le Musée de l’Elysée à Lausanne qui a produit l’exposition, puis une étape à New York, le projet s’installe en plein cœur de Port-au-Prince. L’exposition part d’images qui disent l’ordre plutôt que le chaos, la comédie plutôt que la tragédie : les riches Haïtiens, l’émergence

lente d’une classe moyenne, l’élaboration de corps alternatifs. Lire la suite

Publicités

Inauguration de la section photographie à la bibliothèque Monique Calixte

Inauguration de la section photo-23042014Une section de photographie a été inaugurée à la bibliothèque Monique Calixte ce mercredi 23 avril  à FOKAL en présence de Mesdames Christine Favart et Véronique Doyen, représentantes de la Communauté Wallonie Bruxelles (Belgique) qui a financé la création de cette section via le Fonds EWA. Lire la suite

« Si j’écris, c’est pour participer aux luttes de mes semblables, ceux qui disent qu’il faut résister, compter ce qui fait mal mais aussi nos espérances. » Entretien avec Koulsy Lamko de « Rwanda: Écrire par devoir de mémoire »

Ishyo Arts Centre

7J9A3386 Pendant la semaine de la 20 ième commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, Ishyo s’est entretenu avec l’auteur  Koulsy Lamko  du projet ‘Rwanda : Écrire par devoir de mémoire’.  Ce projet   avait réuni une dizaine d’auteurs d’origine africaine pour une résidence d’écriture au Rwanda en 1998 afin de produire des œuvres en tout genre sur le génocide.

Au cours ce séjour au Rwanda, Koulsy Lamko, fondateur du Centre Universitaire des Arts de Butare, a participé à diverses rencontres littéraires et de nouveau, a souligné l’importance de connaître l’Histoire de ce continent, de préserver sa mémoire et œuvrer pour que les générations futures prennent leur destin en main et ne connaissent pas un avenir marqué par les conséquences de l’esclavage, la colonisation et le néo-colonialisme.

Voir l’article original 2 913 mots de plus

 »Slam night » à FOKAL le 23 Avril 2014!

image slam nightLa traditionnelle soirée de slam (slam night) de l’Harold Courlander-American Corner de la Bibliothèque Monique Calixte se tiendra à la cafétéria de FOKAL le mercredi 23 avril 2014 à 6h00 pm. Organisée chaque année pour célébrer le Mois national de la poésie (National Poetry Month), la soirée de slam est un espace ouvert au public en vue de la déclamation des textes poétiques selon le principe de la scène ouverte (open mic). Lire la suite

FOKAL célèbre la journée mondiale du livre et du droit d’auteur

Journee mondiale_afficheLe 23 avril est la journée internationale du livre et du droit d’auteur. Cette année FOKAL tient à marquer cette date à travers une semaine d’activités qui commencera le lundi 21 avril avec une exposition « Nos écrivains préférés » qui met en valeur des auteurs choisis par des lecteurs de la Bibliothèque Monique Calixte et des employés de FOKAL. Lire la suite

« Tout ce qui relève de l’humanisme, des rencontres, des échanges et du partage m’anime. » Entretien avec Maïmouna Coulibaly, de ‘Rwanda: Écrire par devoir de mémoire’

Pendant la semaine d7J9A3044e la 20ième commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, Ishyo s’est entretenu avec Maïmouna Coulibaly, une des organisatrices de Fest’Africa, le festival qui a permis la réalisation du projet littéraire ‘Rwanda : Écrire par devoir de mémoire’. Ce projet avait réuni une dizaine d’auteurs d’origine africaine pour une résidence d’écriture au Rwanda en 1998, afin de produire des œuvres en tout genre sur le génocide.

De retour au Rwanda pour la première fois depuis 2000, l’année de la présentation des œuvres d’Écrire par devoir de mémoire au public rwandais, Maïmouna Coulibaly a participé à diverses rencontres littéraires en ce mois d’avril 2014 et de nouveau a souligné l’importance de tout un chacun de s’engager, dans les arts ou de toute autre manière, dans un effort de préservation de la mémoire et de prêter sa voix pour dénoncer les injustices et lutter pour le respect des droits de l’homme.

Lire la suite

Allier la mémoire du génocide des Tutsi à une littérature panafricaine

Cafe_litteraire_posterDans le cadre des activités commémoratives du génocide des Tutsi au Rwanda, Kwibuka20 (organisateur officiel des événements de la mémoire) et le centre culturel Ishyo Arts Centre a eu l’honneur de présenter le premier Café Littéraire sous le thème “Penser et écrire notre histoire, la mémoire panafricaine du génocide des Tutsi au Rwanda« . Cette rencontre a eu lieu le dimanche 6 avril, dans le cœur de la capitale rwandaise.

Lire la suite

Lecture scénique: Made in Mauritius par Jean Yvon Rubin

Lecture scenique_made in mauritiusLe programme Arts et culture de FOKAL vous propose le 16 avril prochain une lecture scénique d’une œuvre de l’écrivain mauricien Amal Sewtohul à la salle polyvalente FOKAL-Unesco. La lecture de « Made in Mauritius », l’ouvrage pour lequel Amal Sewtohul a reçu le prix des cinq continents de la Francophonie en 2013, sera interprétée par Jean Yvon Rubin à 6h pm. Lire la suite

Michèle D. Pierre-Louis et des jeunes gonaïviens discutent de l’avenir

Michele D. Pierre-Louis et des jeunesSur l’invitation de l’Association Tonnelle Action et du Cercle des finissants, la présidente de FOKAL,  Michèle Duvivier Pierre Louis, a donné une conférence à l’intention des jeunes dans la ville des Gonaïves le 5 avril dernier au Collège Immaculée Conception. Des étudiants et des élèves de la terminale ont invité la présidente de FOKAL à se prononcer sur l’avenir de la jeunesse en Haïti autour du thème : « Les jeunes face à l’avenir en Haïti : comment peuvent-ils participer à la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays ? » Lire la suite

Redonner voix à Radio Haïti

 

 

Par ailleurs_Redonner voix a Radio Haiti

[PHOTO : Jean Dominique et Michele Montas a la salle des nouvelles de Radio Haïti

pour les 60 ans de la radio en 1995]

A l’occasion du 14e anniversaire de l’assassinat de Jean Dominique et de Jean Claude Louissaint, la Bibliothèque Rubenstein de l’Université Duke en Caroline du Nord, en partenariat avec la famille du journaliste, assassiné le 3 avril 2000, lance un projet d’Archives vivantes. Près de 2 500 reportages, enquêtes, interviews, émissions culturelles, et 28 boîtes de documents écrits, sauvés de l’immeuble endommagé de Radio Haïti après le tremblement de terre, ont été donnés à l’université américaine qui a entrepris de sauvegarder, de numériser et de classer ces documents, certains uniques, couvrant la période des années 70 à 2003. Lire la suite